La carie, mal de dent connue de tous, touche souvent dès le plus jeune âge; aussi bien les dents définitives que les dents de lait sont affectées.

Cette maladie infectieuse se traduit par un trou sur la surface de la dent qui évolue vers l’émail puis continue vers la dentine et peut même atteindre la pulpe où se trouvent les nerfs.

Lorsque la carie atteint la pulpe dentaire, alors le patient ressent une vive douleur et une sensibilité au chaud et au froid, et c’est à ce moment-là seulement que l’on consulte le dentiste, mais il est souvent trop tard. En effet, une fois la pulpe atteinte, le dentiste doit souvent dévitaliser la dent, c’est-à-dire en retirer le nerf.

Les maux de dent traités dans notre clinique dentaire

Le meilleur moment pour soigner une carie est lorsque la carie se trouve encore en surface. Le dentiste peut normalement recommander un traitement à base de fluor ou de caséine (sans avoir à faire de restauration et sans utiliser la fraise tant redoutée) afin de reminéraliser la lésion. Voir la présentation du produit Colgate PréviDent. Afin de prévenir la carie dentaire, le dentiste peut parfois faire des recommandations nutritionnelles. Par exemple, la mastication d’un morceau de fromage à la fin d’un repas peut neutraliser l’acidité des aliments cariogènes. En prévention, chez les patients à risque, le dentiste recommande parfois des adjuvants dentaires (rince-bouche, pastilles ou gomme à mâcher) contenant du Xylitol.

Quelles sont les causes des caries ? Comment éviter les caries ? Quelles sont les solutions ?

Les causes de la carie

Le sucre et la mauvaise hygiène dentaire sont les deux principaux ennemis des dents. Les débris alimentaires collent sur les dents ou entre les dents et se transforment en un acide très nocif pour l’émail des dents. Certaines bactéries, telles que le streptococcus mutans, attaquent les dents et provoquent l’apparition de caries.

Il est prouvé que le grignotage (collations fréquentes) et les sucres favorisent les caries. En effet, les bactéries ont besoin de se nourrir de sucres pour se multiplier. Le sucre est donc l’ennemi numéro 1 des dents, surtout le sucre en poudre ou en morceaux que l’on retrouve dans les sodas, les gâteaux, les confiseries…

La formation d’une carie peut également résulter d’un déséquilibre de la flore bactérienne du à une maladie ou à une mauvaise hygiène de vie : alcool, tabac, médicaments, système salivaire déficient…

Et les bébés ne sont pas à l’abri des caries; on parle dans ce cas de la carie du biberon. Le lait sucré ou les jus de fruit restent dans la bouche et le processus qui s’ensuit est alors rapide : les dents de lait deviennent rapidement brunâtres dès leur émergence en bouche. Les dents supérieures sont généralement les premières touchées.

En conclusion, pour éviter les caries, il faut avoir une vie saine, limiter la consommation de sucres et ne pas manger en dehors des repas, car si vous grignotez, la salive n’a pas le temps de faire son travail de nettoyage des dents. La salive joue en effet un rôle anti-carie.

Les différents stades d’évolution d’une carie

Phase 1 : la destruction de l’émail.

À ce stade, on ne ressent aucune douleur et c’est donc le meilleur moment pour traiter la carie par reminéralisation. Un dentifrice, une crème dentaire ou un rince-bouche enrichis (possédant une plus grande concentration) de fluor, de caséine ou de chlorhexidine peuvent être prescrits. C’est pour cela qu’il faut diagnostiquer ce problème dès le départ en faisant des visites régulières dans votre Clinique Dentaire 1935 à Montréal.

Phase 2 : la dentine est atteinte.

La dent réagit aux stimuli externes : le chaud, le froid, le sucre. Jusqu’à ce stade, le traitement est simple et n’entame pas beaucoup la dent. La solution consiste à poser un amalgame (plombage) ou un composite pour combler le trou laissé par la carie et protéger la dent.

Phase 3 : la pulpe dentaire (le nerf) est atteinte.

Dans ce cas, on ressent alors une vive douleur allant même jusqu’à une rage de dent. C’est la pulpite, qui est irréversible.  Le traitement du canal est alors à ce stade incontournable.

Phase 4 : la pulpe dentaire (le nerf) est détruite.

C’est alors la nécrose pulpaire. L’infection ou l’abcès dentaire n’est pas loin et il faut parfois extraire la dent.

Soigner une carie : les étapes

Lorsque la carie est profonde ces 3 phases sont indispensables :

  1. nettoyage de la cavité,
  2. soin de protection,
  3. reconstitution de la forme de la dent.

Lorsque la carie a atteint la pulpe dentaire, alors dans ce cas, il faut passer à la phase de dévitalisation qui consiste à :

  • éliminer le tissu pulpaire,
  • désinfecter la zone,
  • obturer les canaux des racines,
  • reconstituer la forme de la dent grâce à des matériaux d’obturation biocompatible, c’est-à-dire un composite ou un amalgame.

Le chirurgien-dentiste effectue un dépistage des lésions en procédant à un examen visuel ou à un sondage à l’aide de petits outils spécifiques. Le praticien prend également des radiographies numériques afin de visualiser les racines de la dent.

Que se passe-t-il si je ne soigne pas une carie ?

Les conséquences peuvent être assez graves, car la maladie carieuse évolue vers les nerfs et elle peut infecter l’os. Les bactéries peuvent même atteindre la voie sanguine et, dans les cas extrêmes, engendrer une septicémie.

Si la carie a détruit une partie importante de la dent, le dentiste posera alors une couronne dentaire pour reconstituer la dent. Lorsque l’extraction de la dent est la seule solution possible, alors il existe certaines choix de remplacement de la dent manquante (par exemple, l’implant dentaire).

Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter nos dentistes, afin de traiter la carie dès la phase 1, et cela, bien avant qu’il ne soit trop tard!

Quizz : testez vos connaissances

  1. D’après vous, de mauvaises habitudes alimentaires et une surconsommation de sucre peuvent-elles occasionner des caries ?

La réponse est oui, bien sûr !

Voici les aliments ayant des impacts sur la carie, des plus inoffensifs aux plus cariogènes :

  • lait, fromage,
  • gomme à mâcher sans sucre (avec Xilitol),
  • céréales à grains entiers, viandes,
  • légumes et légumineuses,
  • fruits frais,
  • céréales sucrées, fruits séchés,
  • confiseries, chocolats, bonbons durs,
  • sodas, boissons gazeuses, boissons énergisantes.
  1. Comment éviter les caries ?

Mieux vaut prévenir que guérir et le brossage de dents après chaque repas n’est pas à négliger dans ce sens. Se brosser les dents ne retire pas la plaque dentaire et il faut également effectuer un détartrage chez le dentiste au moins une fois par an.

  1. La plaque dentaire, c’est quoi ?

Il s’agit d’une pellicule composée d’un amas de bactéries se formant toutes les 24 heures sur nos dents. À un stade plus avancé, l’érosion de l’émail donne naissance à une carie. Il existe des aliments réduisant le taux d’acidité, tels que le fromage, contenant de la caséine ou les produits laitiers en général.

  1. Quand la carie est-elle apparue dans l’Histoire ?

La carie serait apparue au cours de l’époque néolithique à la suite de la sédentarisation. Le changement de régime alimentaire dû à la consommation des farines aurait favorisé son apparition.

  1. Comment diminuer la plaque dentaire bactérienne ?

Il faut se brosser les dents après chaque repas pendant un minimum de 2 minutes et utiliser la soie dentaire afin d’éliminer les restes d’aliments entre les dents. Un foyer de bactéries buccales non traitées représente un danger pour la santé générale. Vrai ou faux ?

Vrai ! Les bactéries peuvent migrer dans l’organisme par voie sanguine et se greffer sur des organes comme le cœur et les reins…

Articles recommandés